Les bourses ont continué à monter au troisième trimestre et encore une fois la bourse canadienne a été plus forte que les autres. Les taux d’intérêt ont baissé légèrement au Canada et sont demeurés stables aux États-Unis et ailleurs dans le monde. Les investisseurs s’attendaient durant l’été à ce que la Réserve fédérale américaine relève son taux directeur mais elle ne l’a pas fait. Nous nous attendons à une hausse du taux directeur après les élections à la présidence américaine, probablement en décembre. L’économie américaine opère actuellement à pleine capacité avec un taux de chômage de 5,0% seulement et les demandes initiales d’assurance chômage (un indicateur avancé de l’emploi) sont à leur niveau le plus bas en 10 ans. L’économie américaine n’a plus besoin de stimulus monétaire.
Lire la revue au complet