Les bourses mondiales ont continué de progresser au deuxième trimestre tandis que les taux d’intérêt ont baissé légèrement aux États-Unis. La bourse canadienne a cependant fait exception à la tendance à cause de la baisse du prix du pétrole. De l’autre côté, ce sont les bourses européennes et les marchés émergents qui ont le mieux performé avec des hausses de 16 % et 18 % jusqu’ici cette année en dollars américains. Pendant ce temps le dollar canadien a enregistré une hausse de près de 4% durant le semestre.

Lire la revue au complet