La hausse des bourses au troisième trimestre n’a pas été forte, mais elle a été généralisée, incluant la bourse canadienne qui n’avait pas bien performée durant les six premiers mois de l’année. Le tableau de performance tient compte de la hausse du dollar canadien ce qui réduit les rendements étrangers, tel que reflété ci-contre. En dollars américains, par exemple, l’indice mondial des actions est en hausse de 16,0 % jusqu’ici cette année. C’est donc dire que la majorité des cours boursiers sont en hausse, en monnaie locale, parfois fortement.

Lire la revue au complet